BlogÉtudeFormation

Comment manager la diversité ?

Manager la diversité en entreprise

Pourquoi les entreprises rechignent-elles encore à développer la diversité en interne ? Quels freins rencontrent-elles ? Comment, au contraire, mettre en place une politique active et efficace ? 25 % des collaborateurs affirment que la diversité n’est pas respectée dans leur entreprise. Pourtant, 65 % d’entre eux estiment qu’elle est importante . Alors pourquoi les entreprises ne s’engagent-t-elles pas ? Et surtout, comment manager la diversité en entreprise ? Autant de questions auxquelles je tente d'apporter quelques éléments de réponse dans cet article.

Quels freins à la diversité en entreprise ?

Le poids de ces préjugés, inconscients ou résultant d’habitudes difficiles à bouleverser, reste le premier frein identifié par les grandes entreprises françaises . Néanmoins, le Défenseur des Droits met en avant plusieurs bonnes pratiques pour dépasser les stéréotypes, parmi lesquelles :

  • Faire de la politique d’égalité une stratégie d’entreprise.
  • Diagnostiquer les discriminations et évaluer la politique d’égalité.
  • Diffuser la politique d’égalité pour une appropriation à tous les niveaux de l’entreprise.
  • Sécuriser les procédures de ressources humaines.
  • Responsabiliser les managers.
  • Impliquer les acteurs du dialogue social.
  • Inclure les salariés et leurs réseaux.
  • Agir pour l’égalité professionnelle femmes / hommes.

Néanmoins, si les clichés ont la vie dure, ils ne sont pas les seuls obstacles à la mise en œuvre d’une politique de diversité. En effet, pour près de 40 % des collaborateurs, la 1re raison pour laquelle les entreprises ne s’engagent pas en faveur de la diversité est la crainte de générer des conflits.

Pourquoi ? Parce que si la diversité est une clé de performance, elle peut également générer des malentendus, des incompréhensions et bouleverser la culture de l’entreprise. Elle est également perçue comme ayant peu d’impact sur l’image de l’entreprise et difficile à mettre en place.

Quoi qu’il en soit, la diversité ne peut être efficace que si elle est portée par la direction et recueille l’implication des managers.

Inscrire la diversité dans une démarche RSE

Pour 38 % des collaborateurs, le soutien à la diversité passe par la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises).

« Son rôle : assurer que les différences entre les individus se reflètent dans les effectifs. La signature d’une charte de la diversité dès l’arrivée d’un collaborateur dans l’entreprise garantit, quant à elle, le respect de la diversité au sein de l’entreprise. » (source : La diversité en entreprise réalisée, Hays, 2017)

Les conditions de réussite d’une politique de diversité

En conséquence, la communication est clé pour améliorer le respect des diversités.

Le MEDEF donne ainsi quelques axes pour sensibiliser les collaborateurs à la diversité :

  • Former les chargés de recrutement, formation obligatoire pour les entreprises de 300 salariés et plus (Code du travail, art. L. 1131-2).
  • Sensibiliser les managers aux stéréotypes et aux questions de diversité.
  • Communiquer pendant les journées ou semaines nationales : 8 et 21 mars, 17 mai, semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées, etc.
  • Utiliser des guides pratiques tels que ceux proposés par le MEDEF ou le Défenseur des droits.

31 % des personnes interrogées par Hays estiment ainsi qu’il est nécessaire de communiquer positivement sur le sujet : « Par le biais de newsletters, de communiqués de presse, de campagnes publicitaires ou encore d’un rappel par email des engagements pris à l’ensemble des collaborateurs ».

La formation apparaît elle aussi essentielle (pour 20 % des collaborateurs) et commence par la mise en place de programmes de sensibilisation aux questions sur la diversité et à la lutte contre les discriminations.

Communiquez sur la diversité

Pour plus de 8 personnes sur 10, la politique de diversité mise en place dans l’entreprise reste peu ou pas connue des salariés révélant un manque de communication de la part de la direction pour mettre en avant les actions mises en place. Et soulignant également le manque d’intérêt des salariés quant aux programmes mis en place dans leur entreprise.

C’est pourquoi la communication interne, la sensibilisation et la formation jouent un rôle essentiel dans le soutien à la diversité.

Comment mesurer la diversité ?

Des outils existent permettant d’inscrire véritablement la diversité dans la culture de l’entreprise. Certifications, charte, applications… Il est essentiel de mesurer et de garantir la diversité au sein de l’entreprise.

Le label Diversité

Proposé par l’Afnor, la référence en matière de certification, le label Diversité permet de « valoriser votre engagement dans la prévention des discriminations, le respect de l’égalité des chances et la promotion de la diversité dans votre gestion des ressources humaines. Le label Diversité est signe distinctif qui atteste de vos bonnes pratiques et de votre exemplarité. »

Créé et soutenu par les pouvoirs publics depuis 2008, le label Diversité est un véritable outil de management. Il permet d’attester que les processus de recrutement, d’intégration et de déroulement de carrière des collaborateurs ne sont pas de nature à provoquer des discriminations.

Le label GEEIS : un label pour l’égalité professionnelle

Le label GEEIS évalue et valorise les entreprises ayant une démarche volontariste en matière d’égalité professionnelle aussi bien au niveau de la maison-mère qu’au sein de leurs filiales qui ont souhaité disposer d’outils de pilotage Label GEEIS Diversityperformants pour leur politique d’égalité femmes-hommes.

Depuis 2017, le Fonds de dotation Arborus met en place un outil méthodologique complémentaire au GEEIS : le label GEEIS-DIVERSITY.

Cet outil prend en compte la question des diversités et de leur inclusion dans l’entreprise partout dans le monde, en prenant en compte les spécificités régionales ou locales relatives à ces thématiques.

Le label GEEIS-DIVERSITY permet d’aborder une vision globale et humaniste de l’entreprise.

La Charte de la Diversité

La charte de la diversitéLancée en octobre 2004 à l’initiative de l’institut Montaigne et rédigée par Claude Bébéar, Yazid Sabeg et Laurence Mehaignerie, la Charte de la Diversité incite les entreprises à garantir la promotion et le respect de la diversité au sein de leurs effectifs. En 2018, près de 3 800 entreprises l’avaient signée !

Sa mission : « La Charte de la diversité est un texte d’engagement proposé à la signature de tout employeur, qui souhaite par une démarche volontariste, agir en faveur de la diversité et dépasser ainsi le cadre légal et juridique de la lutte contre les discriminations. Grandes entreprises, PME/TPE, acteurs de l’ESS, établissements publics, collectivités locales… Tous les acteurs économiques sont concernés par la diversité dans toutes ses composantes. »

#Meandyoutoo, l’application de mesure de la diversité dans l’entreprise

Le 1er octobre 2018 a été lancée #Meandyoutoo, la 1re application d’autodiagnostic sur la culture du sexisme dans l’entreprise.

Me and you too

Une plateforme conçue par Carole Michelon et Inès Dauvergne, elles-mêmes entrepreneures, comme un véritable outil de prise de conscience et de sensibilisation pour les collaborateurs et de mesure de la diversité pour les entreprises.

« L’application #Meandyoutoo permet aux collaborateurs et collaboratrices de se tester sur un certain nombre de situations qui relèvent du sexisme ou du harcèlement sexuel au travail et d’obtenir leur profil : banalisation des agissements et auteur potentiel, minimisation et témoin passif ou identification et recadrage avec des explications pédagogiques et un rappel de la loi. »

Pour compléter le dispositif, un module de e-learning est prévu sur ce sujet. L’application est disponible en version grand public ET en version Entreprise.

Lire aussi