BlogÉtudeMédiathèque

Le guide de sécurité internet pour les femmes

Les femmes sont deux fois plus harcelées en ligne que les hommes ! Car oui, le harcèlement sexuel ne se limite pas à la rue ou au cadre de l’entreprise. Plus de la moitié des femmes entre 18 et 29 ans ont également déjà reçu, sans leur consentement, des images à caractère sexuel. Voilà ce qui ressort d’une étude menée par le Pew Research Center en 2017. Principales sources de ce harcèlement de plus en plus fréquent : les médias sociaux. Pour s’en prémunir, le blog vpnMentor a donc publié un guide de sécurité Internet pour les femmes. En voici les grandes lignes.

Les mouvements #MeToo et #BalanceTonPorc fin 2017 ont mis sous le feu des projecteurs une réalité subie depuis de nombreuses années par les femmes : le harcèlement. Moral ou sexuel, au bureau ou dans la rue, le phénomène a malheureusement pris ue toute autre ampleur avec l’arrivée d’internet et l’explosion des usages en ligne.

Marion Seclin, championne de France du cyber-harcèlement

À l’image de Marion Seclin, championne de France du.. cyber-harcèlement comme elle le présentait en novembre 2017 sur la scène des TEDx ChampsÉlysées Women :

Marion a ainsi reçu plus de 40 000 commentaires menaçants, insultants et violents en un peu plus d’un an ! En France, plus de 80 % des foyers ont accès à internet ! Un accès donc rapide, facile, virtuel et caché derrière un pseudo au monde entier.

Mais qu’a bien pu faire Marion pour recevoir une telle flopée d’insultes ? Marion Seclin a juste publié en mai 2016 sur la chaîne YouTube de madmoiZelle des vidéos au sujet du harcèlement de rue. « J’ai simplement exprimé publiquement mon opinion sur le harcèlement », explique-t-elle.

Mais que faire face à un tel déferlement de haine ? Face à un harcèlement qui n’a rien de virtuel mais qui est bel et bien une réalité au quotidien ? Difficile de savoir comment réagir : riposter, répondre, se taire, laisser faire, laisser dire, exploser de colère, faire le buzz, alerter, porter plainte… ? Bien seule face au flot de propos insultants reçus, Marion s’est sentie parfois bien seule. Et pourtant, elle est loin d’être seule.

70 % des femmes estiment que le cyber-harcèlement est un problème majeur… mais beaucoup ne savent pas comment le prévenir.

Étude sur le harcèlement en ligne menée par Pew Research Center, 2017

Se protéger sur les réseaux sociaux

Halte au harcèlement en ligne ! Voilà le constat qui a poussé le site vpnMentor à publier un guide de sécurité internet pour les femmes : The Empowering Internet Safety Guide for Women. Rédigé en anglais, en voici les grandes lignes…. en français !

Le guide part avant tout d’un constat simple : les médias sociaux sont le support privilégié du harcèlement en ligne. Leur atout principal : l’anonymat ! De plus, ils permettent d’accéder à des contenus publiés par de parfaites inconnues situées à l’autre bout de la France ou du monde, et ce en restant bien cachés derrière un pseudo rendant plus difficile l’identification de la personne « réelle ». Des insultes ou menaces virtuelles pourtant passibles de poursuites judiciaires.

Comment se protéger contre le harcèlement sur Twitter ?

Parmi les réseaux sur lesquels les femmes sont les plus exposées, Twitter ! Notamment pointé du doigt par Amnesty International pour son manque de transparence dans ses enquêtes pour lutter contre les propos violents tenus sur sa plateforme à l’encontre des femmes, le site de microblogging s’est vu rappeler à l’ordre.

Se protéger contre le harcèlement sur Twitter

Le guide liste ainsi 5 moyens de se protéger sur Twitter :

  1. Utilisez plusieurs profils
  2. Signalez et bloquez vos harceleurs en ligne directement à Twitter
  3. Ne vous géolocalisez pas dans vos tweets
  4. Évitez le « Doxing » en n’exposant pas vos informations personnelles (adresse, numéro de téléphone…) en ligne via un VPN par exemple
  5. Changez régulièrement votre mot de passe pour éviter tout hacking de votre compte

Des conseils qui ne sont toutefois pas limités à Twitter. Si le RGPD protège désormais davantage les données personnelles sur les sites internet, malheureusement, force est de constater que, dès lors que l’on surfe sur le web ou que l’on crée un compte sur un réseau social quel qu’il soit, on s’expose à des tentatives de piratage ou autres types harcèlement. Proportion qui augmente lorsque l’on est une femme !

Comment se protéger contre le harcèlement sur Facebook ?

Et en parlant de protection des données, comment ne pas évoquer Facebook, réseau le plus utilisé au monde avec plus d’1 milliard d’utilisateurs ? Comment en effet ne pas penser au scandale Cambridge Analytica il y a quelques mois qui a révélé la vente des informations personnelles de ses utilisateurs à des tiers par Facebook ? Certes, il ne s’agit pas harcèlement mais cela montre bien à quel point chacun et chacune peut, de manière virtuelle, se transformer en « proie » facile pour quiconque ?

Se protéger contre le harcèlement sur Facebook

Là aussi, il existe néanmoins des moyens de se prémunir contre les abus en ligne. Mais attention car Facebook change (très) régulièrement ses paramètres donc pensez à bien vérifier fréquemment que vos options de confidentialité sont toujours appliquées et que de nouvelles ne vous sont pas proposées.

  1. Contrôlez qui peut voir vos publications (dans vos paramètres)
  2. Évitez là aussi la géolocalisation pour donner un minimum d’informations aux harceleurs potentiels (ou supprimez votre historique de localisations)
  3. Bloquez les personnes qui vous importent et placez dans votre liste restreinte pour limiter ce qu’ils peuvent voir de vos publications
  4. Signalez les comptes des personnes qui vous importunent
  5. N’envoyez pas de photos ou de vidéos de « nu » pour éviter de les voir republiées par la suite.

Des principes qui, certes, peuvent sembler évidents mais dont on ignore parfois la possibilité d’être effectués tout simplement ! Selon l’étude Reframing Sexting as a Positive Relationship Behavior, 88 % des adultes interrogés reconnaissent avoir envoyé des messages ou des images à caractère sexuels au moins une fois.

Heureusement Facebook a mis en place un algorithme pour détecter les images de nu et empêcher leur publication mais une faille reste possible.

Consultez le Empowering women to be safe online – A Facebook & Women’s aid partnership

Comment se protéger contre le harcèlement sur Instagram et Snapchat ?

Autre cible « facile » : les jeunes ! Et bien sûr, en particulier les jeunes filles. Très présents et très actifs eux aussi sur les réseaux sociaux, les 15-24 ans ne sont pas toujours très au fait des règles de confidentialité et des mesures à prendre pour éviter les abus.

Ces digital native sont pourtant parfaitement aguerris aux usages des réseaux sociaux mais n’en perçoivent pas toujours les dangers. Et parmi les réseaux préférés des jeunes, Instagram et Snapchat représentent eux aussi des « occasions » faciles d’être harcelées.

Se protéger contre le harcèlement sur Instagram et SnapChat

  1. Évitez de taguer vos photos et vérifiez vos images pour identifier les données associées
  2. N’utilisez pas vos informations personnelles et optez pour des comptes en mode « privé »
  3. Bloquez les profils qui vous importunent

Comment se protéger contre le harcèlement sur LinkedIn ?

Subir un harcèlement sur LinkedIn ? Non, impossible, c’est un réseau professionnel ! Et bien si malheureusement car là non plus, impossible de vérifier l’identité exacte de votre contact. Et surtout, c’est en un sens un site de rencontres puisqu’il met en relation les professionnels et notamment, les chasseurs de tête ou recruteurs et les candidat-e-s !

Quelle plus belle occasion que de créer un lien de confiance, engager la conversation, en savoir plus sur vous, obtenir vos coordonnées et même vous rencontrer ?

Se protéger contre le harcèlement sur LinkedIn

  1. Avant d’accepter une mise en relation, vérifiez donc vos niveaux de séparation et vos éventuels contacts en commun
  2. Si vous recevez un message non souhaité, bloquez-le…
  3. … Et bloquez également son expéditeur
  4. Vérifiez bien sur votre profil que vos informations personnelles n’y figurent pas !

Le guide (complet) de sécurité internet pour les femmes

Enfin, force est de constater que les réseaux sociaux ne sont pas la seule source de cyber-harcèlement. S’ils ouvrent grand la porte à ce type de pratiques, les femmes restent confrontés au harcèlement sexuel où qu’elles soient : chez elles mais aussi au bureau, sur leur ordinateur ou sur leur smartphone, sur un site « lambda » comme sur un site de rencontres.

Autant d’opportunités d’accéder à vos informations personnelles et à vos photos… ou à celles de votre entourage ! Et on ne pense pas assez à protéger son téléphone mobile par exemple qui, bien souvent aujourd’hui, devient le compagnon indispensable de votre vie professionnelle ET personnelle : contacts, agenda, photos et vidéos, historique de navigation, géolocalisation…

Certes, il ne faut pas pour autant devenir parano mais il est prouvé que les femmes et les jeunes sont les principales victimes des vols de portables chaque année. Ainsi, en 2014, 678 000 vols de téléphones portables avaient été recensés : les femmes étaient davantage victimes que les hommes de ces vols ! Et que faire si le voleur s’amuse à fouiller dans votre téléphone ?

Se protéger du harcèlement sur son smartphone

Donc pensez à protéger votre mobile de mots de passe et autres systèmes de sécurité :

  • Renseignez un code de sécurité
  • Activez l’option de localisation de votre smartphone
  • Modifiez les mots de passe de vos apps comme vous pourriez le faire sur votre ordinateur
  • Sauvegardez vos données régulièrement
  • Et ne synchronisez pas vos photos !

Pour plus d’informations et de détails sur comment prévenir le harcèlement en ligne et activer les bonnes options, je vous invite à consulter directement le guide… qui a été entièrement rédigé par des femmes !

Consultez le The Empowering Internet Safety Guide for Women.

À rappeler qu’en France, la secrétaire d’État à l’égalité Femmes – Hommes, Marlène Schiappa, a obtenu le vote d’une loi contre le harcèlement de rue, harcèlement passible depuis le 1er août 2018 d’une amende de 90 euros minimum. Néanmoins, le harcèlement en ligne reste plus difficile et long à punir.

Mais la loi vous protège néanmoins contre le harcèlement sexuel et moral quels qu’ils soient donc n’hésitez pas à porter plainte et à dénoncer les abus. Porter plainte reste à ce jour le meilleur moyen de faire avancer les choses.

Lire aussi